Smoothie rose parme à la violette et à la myrtille

(Recette saine, légère et à Ig bas)

 

 

_DSC1892 (2)-2Ah ben voilà bravo, Marie Chioca nous fait sa petite crise de fainéantise penserez-vous. On jette les ingrédients dans le mixeur on appuie sur le bouton et paf c’est prêt… Bravo.

Et bien oui, j’assume. D’abord, parce qu’il fallait bien que je me « remette » du pas à pas de la dernière fois. Ensuite, parce que même si ce petit smoothie est tout simple à faire, il fallait tout de même le photographier sous toutes les coutures avec une bande d'iroquois en vacances dans les pattes, et ça, je crois que ça me donne tout de même un minimum de mérite…

En plus, je n’irai pas jusqu’à insinuer que vous avez un peu abusé sur le chocolat ces derniers jours mais bon, en fait si, j’insinue (et moi aussi d’ailleurs), et du coup voilà une recette toute légère qui tombe à pic non ?

Et puis, si vous saviez ce que j’ai pu m’en voir avec ce smoothie qui était sensé être un bon plan de fainéant….

    D’abord, parce que quand j’ai voulu aller chercher au fond de mon jardin les jolies petites violettes que je couvais amoureusement des yeux depuis 10 jours en pensant à cette recette, j’ai eu le choc de découvrir que mon « grand » avait tout tondu la veille pendant que je faisais les courses. Bravo, en général, ces coups de génie-là, c’est une spécialité du papa, si maintenant le fiston s’y met y va falloir drôlement surveiller tout ça !

 

_DSC1897-2En plus, il était si fier d’avoir réussi à démarrer tout seul l’antique tondeuse (vous voyez la tondeuse de Donald ? Et ben j’ai la même) pour me faire cette mer-veil-leu-se surprise que je n’ai même pas eu le cœur de râler.

 Il ne me restait plus qu’à embarquer la susdite bande d’iroquois pour un « safari violette » en fourgonnette 9 places dans la campagne dauphinoise qui me laisse un peu sceptique sur l’impact écologique de mon petit smoothie. Bref. On a trouvé des violettes, et j’ai pu faire ce fameux smoothie dont la dégustation m’a bien consolé de toutes ces péripéties !

Et puis le mot de la fin, c’est mon avant dernière qui l’a trouvé, alors que je dégustais, enfin, en extase, après la séance safari, photo, vaisselle et tout et tout, ce délicat et onctueux breuvage rose parme. « Maman , c’est rigolo, on dirait que tu bois la peinture avec laquelle Papa a repeint la salle de bain ».

Du coup, je me suis étranglée avec mon smoothie, et en guise de salle de bain, c’est ma chemise beige que j’ai repeint en mauve.

Un bon plan de fainéant, tu parles…

 

Ingrédients pour 1 litre de smoothie (6 personnes)

Pas de cuisson

Préparation : 3 minutes (3 heures si votre fils a tondu les violettes du jardin et qu’il faut aller en chercher à Perpet les Olivettes)

75g de myrtilles sauvages surgelées
Une poignée de fleurs de violettes fraîches
2 yaourts bio
70cl de lait soja vanille, ou de lait de soja nature + 3 cuillerées à soupe de sirop d’agave + 1 cuillerée à soupe d’extrait de vanille
4 cuillerées à soupe de sirop d’agave

 

 

 

_DSC1924_DSC1945

 

Recette : (heu, si on  peut appeler ça une recette…)

 

Mettre tous les ingrédients dans le bol du blender ou du mixeur et mixer jusqu’à obtention d’une consistance délicieusement veloutée.

Servir aussitôt.

Les moins fainéants pourront ajouter comme sur la photo un nuage de « Chantilly » à la  crème végétale (pour moi de la crème de soja), fouettée avec du Chantibio, un peu d’extrait de vanille et de sirop d’agave. 

 

_DSC1954


   

Les fameuses violettes de Perpet les Olivettes...