4 recettes pour "tire-au-flan"!

(Recettes saines et à IG bas)


C'est un vrai mystère... Je peux passer sagement 100 fois devant certaines gourmandises, mais à la 101ème fois il faudra a-bso-lu-ment  que j’y goûte sous peine de faire tout l’après-midi une tête de bouledogue qu'a mal aux dents d’être un peu contrariée.

D'ailleurs, dès cette petite crise de gourmandise satisfaite, c’est magique, tout va mieux !

Et c’est exactement ce qui vient de m’arriver avec un petit flan bio dont je vais vous raconter l’histoire, et qui est à l’origine de ce billet. Mais commençons par le commencement. (Si vous êtes un peu pressés, vous pouvez aller directement aux recettes, je vous en ferai pas tout un flan.)

Oui, bien sûr, je les aime bien ces petits flans, et si je faisais comme certain(e)s une taille 36 en m’empiffrant n’importe quoi, je crois que je les attendrais plus souvent au tournant, une cuillère à la main. Mais là, on est dans la « vraie vie », avec petites poignées d’amour et tout et tout alors le flan, c’est le genre de dessert sur lequel  j’ai bien sagement fait une croix, regardant passer ceux que je fais pour mes enfants sans même en goûter une cuillerée. Seulement voilà, je suis tombée sur le dernier (ou l’avant dernier je ne sais plus) Vie Pratique Gourmand,  qui faisait, devinez quoi, un dossier sur les flans, crèmes aux œufs et crèmes brûlées.

Arf, déjà, ça a été dur de ranger le Vie Pratique Gourmand et de penser à autre chose. Mais quand mes parents ont enfoncé le clou en remplissant leur frigo de petits flans bio au lait entier, oeufs frais et caramel « pour les vacances des petits enfants », j’ai ouvert le frigo, j’ai aperçu les flans, j’ai refermé le frigo, j’ai fait ma tête de bouledogue pendant au moins 3 minutes en pensant aux flans, j’ai rouvert le frigo une cuillère  la main, j’ai attrapé un flan, et... hum hum, bref, ce fut bien bon !


Le souci, c’est que depuis, les flans qui restent, j’ai un peu de mal à ne plus les regarder en ouvrant le frigo, alors il a fallu prendre une décision : Soit ne plus ouvrir le frigo (mais là c’était un peu compliqué car il fallait bien que j’accède aux vertueux concombres qui sont juste à côté), soit continuer à m’empiffrer un par un les petits flans « bio » tout pleins de sucre, soit faire une tête de bouledogue, soit, trouver, et vite, une solution façon « Saines Gourmandises »…

Voici donc ma solution au problème. Et comme ma gourmandise et décidement irrécupérable, il y en aura même plusieurs des « solutions flans » anti remords:

 

 

 

« Vrais » flans (enfin presque) aux œufs frais, lait entier et caramel d’agave

 

C’est la recette la plus traditionnelle de flans que l’on puisse trouver, mais sa petite originalité réside dans le « caramel » au sirop d’agave qui évite de se gaver de sucre.

C’est vrai, cette recette contient du lait entier et des œufs, mais je pense très sincèrement que mieux vaut savourer un très bon flanc de temps en temps que des tas de vertueuses « panacottas » bizarroïdesques au tofu soyeux qui laissent les papilles perplexes et la gourmandise totalement sur sa faim…

J’ai utilisé du très bon lait de vache bio de montagne, frais et entier, des œufs de mes cocottes et de la vanille en gousse. C’était vraiment troop bon. Tout crémeux, tout doré dessus, avec du bon caramel dessous. Encore meilleur que les flans bio du frigo… Bon  j’arrête d’en parler parce que là, y’en a plus, et si ça continue je risque de me boulledoguiser un tantinet.

 

Ingrédients pour 4 flans

Cuisson : 35 minutes

- 50cl lait frais et entier (par pitié, pas de lait UHT écrémé, ou alors je décline toute responsabilité)
- 1 gousse de vanille
- 3 œufs
- 5 cuil à soupe sirop d’agave
 
- 6 cuil. à soupe de sirop d’agave supplémentaires pour le caramel

 

Dans une petite casserole, porter à ébullition 6 cuillerées à soupe de sirop d’agave à feu très doux pendant 2 minutes précises, en fouettant sans cesse. Répartir immédiatement dans 4 ramequins et laisser refroidir.

Préchauffer le four à 180°C.

Porter le lait à ébullition avec la gousse de vanille fendue en deux. Laisser un peu infuser et refroidir hors du feu, puis ajouter les œufs, le sirop d’agave restant, et bien mélanger.

Verser dans les ramequins en s’aidant d’une cuillère pour ne pas troubler le caramel un peu fragile, puis enfourner pour 35 minutes au bain-marie.

A savourer bien frais !

 

A savoir : Le caramel réalisé avec le sirop d’agave est délicieux mais différent de celui réalisé au sucre de canne. Attention à ne pas dépasser 2 minutes de cuisson, sinon il devient trop dur et reste « scotché » au fond du ramequin…

 


Sa variante façon crème brûlée, sans caramel et avec une pointe de café


Cette recette-là est une tuerie pour moi qui aime tant les desserts au café.  Heureusement, il m’en reste une au frigo, et dès que j’ai fini d’écrire l’article je lui fais sa fête.

 

Ingrédients pour 4 ramequins

Cuisson 35 minutes + 5 minutes

  • 50cl lait entier
  • 1 gousse vanille
  • 3 œufs
  • 6 cuil à soupe sirop d’agave
  • 1 espresso bien serré

 

Préchauffer le four à 180°C.

Porter le lait à ébullition avec la gousse de vanille fendue en deux. Laisser un peu infuser et refroidir hors du feu, puis ajouter les œufs, le sirop d’agave, le café et bien mélanger.

Verser dans les ramequins, puis enfourner pour 35 minutes au bain-marie.

En fin de cuisson, passer 5 minutes sous le grill en surveillant pour dorer les petites crèmes.

A savourer bien frais !

 

A savoir: Et pour ceux qui ne veulent vraiment pas utiliser de lait de vache, et qui vont certainement me demander par quoi remplacer…

Vous pouvez bien sûr essayer de modifier la recette avec un autre lait, mais ce sera forcément un peu différent. L’idéal étant de panacher moitié lait moitié crème liquide (avoine, amande, soja…).

Côté lait, je ne vous recommande vraiment pas le lait de chèvre (la saveur café-Chavroux, ça fait un excellent vomitif anti gueule de bois mais c’est tout), mais vous pouvez utiliser du lait d’avoine, d’amande, de soja, de riz, de tout ce que vous voulez, même d’ânesse ou de chamelle, tout je vous dit, sauf le lait solaire et le lait démaquilant.

 

 

« Faux » flans façon Flanby-de-quand-on-était-petit

 

Pour les nostalgiques… Ou comment retomber en enfance en 2 coups de cuillère…

Cette recette est un peu plus « diététique » que les 2 précédentes, car sans œufs (mais il y a toujours du bon lait). Un vrai défi au départ, car s'il y a bien une chose dont j’ai horreur, ce sont les textures trop gélifiées façon « gely » d’outre-manche.

La règle générale veut que l’on mette 2 gr d’agar-agar pour 50cl de liquide. En suivant ces instructions à la lettre, c’est sûr, vous aurez de la gely…

Par contre, en suivant la recette qui suit vous aurez un petit flan tout léger et crémeux, un peu tremblotant (comme nous en ce moment, hein, je sais pas chez vous mais ici on se caille), à la texture parfaite.

 Ingrédients pour 4 à 6 petits flans

Cuisson : 5 minutes

  • 60cl de lait entier
  • 2gr d’agar-agar
  • 3 cuil à café d’extrait de vanille liquide
  • 5 cuil. à soupe de sirop d’agave
  • 6 cuil. à soupe de sirop d’agave supplémentaires pour le caramel

Mélanger à froid le lait, l'agar-agar, la vanille et 5 cuil. à soupe de sirop d'agave.

Porter à ébulliton, puis laisser frémir deux minutes en mélangeant souvent.

Verser la préparation chaude dans des petits moules de votre choix (de préférence de "récup" en plastique, pour faciliter le démoulage), et laisser prendre au frais plusieurs heures (l'agar-agar fige vers 25°C.)

Pendant ce temps, faire frémir 2 minutes à petit feu les 6 cuillerées à soupe de sirop d'agave restant. Réserver.

Servez les petits flans démoulés sur une assiette et nappés de caramel d'agave.

Astuce: Pour démouler plus facilement vos petits flans, vous pouvez légèrement percer le fond avec une aiguille solide ou un couteau pointu. Par contre, les moules ne seront pas réutilisables, à moins de "scotcher" le petit trou avant usage...)

 

Flans « végé » au chocolat noir

 

Et bien oui quoi, vous n’avez tout de même pas cru que j’allais oublier mon amour pour le chocolat…

Là aussi, j’ai fait quelques essais avant de retenir cette recette que je trouve vraiment chouette. Elle contient du soja vanille, un peu d’agar-agar (mais encore moins que dans la recette précédente), et du vrai bon chocolat noir en carreau.

C’est la plus simple de ces recettes, sans caramel, sans cuisson au bain-marie…Une vraie recette de « tire-au-flan » !

 

Ingrédients pour 6 pots

Cuisson : 2 minutes

  • 70cl de soja vanille
  • 100g de chocolat noir pâtissier « corsé »
  • 2 gr d'agar-agar

Mélanger à froid le lait et l’agar-agar. Porter à ébullition, puis ajouter le chocolat et le faire fondre hors du feu.

Bien fouetter pour émulsionner et laisser refroidir dans des petits pots.

 

A savoir :

Pourquoi utiliser du soja-vanille, et non pas du lait de soja nature quitte à le parfumer soi-même?

1-      Pour le parfum intense du lait soja-vanille bio, que l’on a du mal à imiter à la maison  à moins d’utiliser une gousse à chaque fois, ce qui serait un peu onéreux…

2-      Parce que les fabricants « épaississent » ce genre de lait avec des caraghénanes (produit naturel issu d'une algue), ce qui a pour effet de le rendre plus onctueux, et cela compte beaucoup dans la texture finale des flans. (En outre, cela aurait accessoirement un effet plutôt positif sur la glycémie). 

_DSC2287_DSC2300


Vous avez tout lu, alors là, bravo...

Dans le genre post à rallonges avce plein de recettes, vous avez aussi celui sur les mousses au chocolat bio, et celui sur les crèmes desserts. Hum, mais est-ce vraiment bien sérieux tout ça...

Le prochain post "multi-recettes", je le ferai d'ailleurs sur les bouillies de millet, ça vous fera le plus grand bien.

 

Et n’oubliez surtout pas mon petit jeu-concours… Vous avez jusqu'au 20 mai pour participer!

 

bannière 1