17 avril 2015

Après Pâques, on fait léger léger...

 

3 déliceuses recettes "détox" de printemps

 

Untitled ExportBon, ben voilà, ça c'est fait. Avec Pâques est passé le "pic épidémique" anuel de boulotage de chocolat.

Je ne vous ferai pas la liste de toutes les tablettes auquelles j'ai goûté ces jours-ci (pour agraver mon cas, nous sommes même allés visiter l'atelier Valrhona en famille...), ni de tous les pauvres lapins, agneaux, et autres poules (en chocolat, bien sûr...) dont j'ai sagement croqué l'oreille, le bec ou le bout du pied (avant de tout finir de dévorer, l'air de rien, petit bout "raisonnable" après petit bout "raisonnable").

Vous avez certainement été beaucoup plus sage que moi... (Non? Ohhhh...)  ...( Lire la suite )

 

 

 


06 novembre 2013

2 bonnes recettes qui réchauffent, et mon ouvrage à gagner...

 

Décidément, je ferais bien une soupe !

 

DSC_0131-2-2-2C’est avec plaisir que je reprends enfin le temps d’écrire un petit billet, après quelques jours mouvementés de tournage devant les caméras* suivis d’une petite semaine de « récupération-cocooning » en famille avec mes loulous chéris. Ces quelques jours de vacances sont d'ailleurs toujours un (trop court) délice, et des petits ou de la maman, je ne sais pas qui est le plus déprimé quand il faut reprendre le chemin de l’école ;).

Que la maison me semble silencieuse après ces belles journées intellectuellement remplies à lire aux plus jeunes des Caroline, des Astérix ou des Tintin sur le canapé, regarder le soir des bons films serrés comme des anchois (c’est à dire pire que des sardines !) avec les « grands » à 4 dans un lit... { Lire la suite }

 

28 mai 2013

Comment je vois la gourmandise…

Salade de riz tiède aux légumes primeurs et ail des ours

(Recette très saine et à IG bas)

 

_DSC1110-2En recevant par newsletter le titre de ce billet (comment je vois la gourmandise), j’en connais qui ont dû se précipiter dans l’espoir de découvrir un bon gros gâteau à étages ou un énième fondant au chocolat… Et ben non. Il n’y a...... { Lire la suite }

26 novembre 2012

Bon, et si on mangeait un peu équilibré…

Tombée de chou chinois au poulet sauté et basmati complet

 

En créant ce blog, j’étais pleine de bonnes intentions pour partager avec vous mes « trucs » et astuces susceptibles de nous aider à rester tous très très gourmands en cuisinant sainement… Seulement voilà, au fil des billets, je me rends compte que je suis bien plus prompte à partager avec vous mes expériences sucrées et festives que des bons petits plats simples et équilibrés de tous les jours… Hum, au point que certains doivent s’imaginer « Marie Chioca » ne se nourrissant que de babas, cupcakes, spéculoos, truffes et fondants au chocolat.

Et ben il n’en est rien ! (Promis!)  (Lire la suite)

 

10 octobre 2012

Envie de douceur et de réconfort...

Mitonnée de petit épeautre "façon carbonara"

(Recette saine à IG bas)

 

 

épeautre comp 2-2Avec le plat d'aujourd'hui, c'est "opération cooconing" assurée. Ce petit épeautre "façon carbonara", c'est bon, c'est beau (non, c'est pas très photogénique mais tant pis), c'est tout chaud et crémeux, c'est juste ce qu'il nous faut en ce moment!

Surtout, et là je m'adresse à tous mes visiteurs délicats de l'estomac si attentifs à leur alimentation, ne vous laissez pas impressionner par la "façon carbonara". Ici, vous êtes sur Saines Gourmandises" alors rassurez-vous, vous ne sortirez pas de votre repas avec l'impression d'avoir avalé un ours frit à la crème...  (Lire la suite)

 

04 mai 2012

Le point sur les pâtes et la méthode IG, recette gourmande à l’appui…

 

Conchiglioni farcis au bœuf rôti et fanes de radis

 

 

_DSC2381b-2Quand on est gourmand et que l’on pratique la méthode à indice glycémique bas, il est bon de connaître certaines vérités à propos des pâtes, histoire de pouvoir se régaler avec beaucoup de bon sens.

En premier lieu, tordez vite le cou aux idées reçues… Non, à moins de suivre des régimes bizarroïdes et déséquilibrés (à bannir) vous n’êtes pas condamnés aux concombres et haricots verts pour garder une ligne de sylphide…  Car avec de telles méthodes, on obtient peut-être (et encore) quelques millimètres de tour de taille en moins, mais si c’est pour se traîner ensuite toute la journée avec l’énergie d’un calamar ivre mort, je préfère encore quelques petits bourrelets !!! Mais notez qu'avec quelques astuces, vous n’aurez même pas à choisir : A nous donc, les spaghettis bolognaise, tortis aux fruits de mer, coquillettes au pistou, papillons aux champignons, macaronis thon-persillade, tagliatelles à la carbonara  (là faudrait quand même pas charrier…), bref, vive les petits plats bien gourmands, économiques et vite prêts, qui « calent » l’estomac et font le plein d’énergie ! Mais pas à n’importe quel prix. Car entre une assiette de tortis complets « al dente » nappés d’une petite sauce tomate aux olives, poulet, parmesan et des lasagnes raplaplas aux lardons, dégoulinantes de béchamel, il y a un monde…

_DSC2362-2Voici donc, en résumé, ce qu’il faut savoir sur les pâtes:

-          Les pâtes cuites « al dente » auraient un IG plus bas que les pâtes plus cuites.

-          Les pâtes sèches auraient un IG plus bas que les pâtes fraîches.

-          Les pâtes de cuisson normale auraient un IG plus bas que les pâtes précuites de type « cuisson 3 minutes ».

-          Les « grosses » pâtes (papillons, macaronis, escargots…) auraient un IG plus bas que les petites (vermicelles, capellini…)

-          Les pâtes cuites puis refroidies auraient un IG plus bas que les pâtes consommées à la sortie de la casserole

-          Les pâtes complètes auraient un IG légèrement plus bas que les pâtes blanches

-          Les pâtes associées à une petite portion de sauce tomate et/ou de viande, d’œufs, de fromage ou de poisson auraient un IG plus bas que les pâtes natures

   

Ne me demandez pas pourquoi, ce serait un peu long pour tout expliquer. Mais faisons confiance à ces braves scientifiques qui se sont enquiquinés à faire ingurgiter un plâtra de pâtes froides à un panel de pauvres gars, avant de leur faire subir en prime une série de prises de sang tout au long de la digestion, histoire de mesurer la courbe de glycémie des pâtes froides. Et le pire, c’est qu’ils ont dû recommencer avec les pâtes chaudes, les pâtes précuites, les grosses pâtes, les petites pâtes, etc . Si ça c’est pas du dévouement… Alors pas de mauvais esprit hein ?

Avec ces quelques indications, on retiendra donc juste que l’on peut inviter régulièrement les pâtes « al dente » et de préférence complètes au menu, principalement à midi car elles nous garderont parfaitement bien « calés » jusqu’au soir (ou au moins jusqu’au goûter plus les plus incorrigibles dont je fais, hélas, partie…)

Je ne vous mets pas les indices glycémiques pour chaque catégorie de pâte pour la simple et bonne raison qu’aucun site ne s’accorde parfaitement sur le sujet. Alors au lieu de s’arracher les cheveux, on retiendra les principes « généraux » ennoncés plus haut sans se prendre la tête.

_DSC2356-2Tout cela pour introduire ma recette d’aujourd’hui…

Il y a quelques jours, je me promenais dans Nice (ne dites pas « Ah la veinarde ! » parce que là j'y suis plus. Bouhouhou...), et j’ai craqué sur quelques douzaines de raviolis niçois de chez « Tosello », une échoppe du vieux Nice où mon Papa achetais déjà les raviolis quand j’étais petite. Ce fut très très bon, ces petits raviolis… :D

Oui, mais côté IG, « régime » et tout et tout, j’ai eu tout faux :

-          Parce que c’était des pâtes fraîches

-          Blanches

-          Bien cuites

-          Que j’en repris trois fois…

-          Que j’ai mangé une poule au chocolat pour dessert

Alors voici pour me rattraper une recette beaucoup plus raisonnable, avec de grosses pâtes « al dente », les conchiglionis, et une petite farce de saison au bœuf rôti et fanes de radis bio. Pourquoi des fanes de radis ? Parce que début mai, c’est encore un peu la saison creuse et que pour moi c’est tout ce qu’il y a de « nouveau » au jardin. Mais aussi parce que j’aime beaucoup les fanes de radis, qui ont un petit goût de roquette, (et un petit goût de gratuit...)

Cette petite recette, c’est simple à préparer, absolument délicieux, et ce sans aucune entorse aux bons principes de l’IG ou de l’alimentation saine. Bref, à refaire, et vite !

_DSC2341_DSC2350

_DSC2366Pour 3 douzaines de conchiglionis farcis (soit 3 personnes en plat principal)

Préparation : 20 minutes

Cuisson : 15 minutes

 

-          Un demi paquet de conchiglioni (je n’ai pas trouvé de conchiglioni complets mais ils remplissent tous les autres critères des pâtes « bon IG »…)
-          3 cuil à soupe d’huile olive
-          300g de viande de bœuf bio hachée par le boucher
-          2 oignons
-          Les fanes d’une belle botte de radis bio
-          200g de sauce tomate provençale bio
-          1 cuil. à soupe de marjolaine ou d’origan
-          Sel
-          Poivre
-          Parmesan

 

 

Recette:

Porter à ébullition une grosse casserole d’eau salée pour les conchiglionis. Dès que l’eau bout, verser les conchiglionis et laisser cuire 15 minutes chrono.

Pendant ce temps, faire revenir les oignons émincés dans une poêle avec l’huile d’olive. Quand ils sont bien dorés, ajouter le viande et poursuivre la cuisson à feu vif pour faire un peu caraméliser les sucs.

Ajouter les fanes de radis lavées et essorées, saler et poivrer, ajouter la marjolaine et poursuivre la cuisson jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’eau.

Hacher la préparation au robot, en mode pulse pour ne pas tout réduire en bouillie, puis laisser un peu refroidir les conchiglionis et la farce (pour ne pas se brûler les doigts…)

Farcir un à un les conchiglionis avec une cuillère (j’ai été moi-même étonnée de voir à quel point cela se fait rapidement), puis saupoudrer de parmesan avant de servir (vous pouvez les servir tièdes ou les repasser 5 minutes au four pour les servir bien chauds).

 

A savoir : si vous avez une deuxième botte de radis, n’hésitez pas à ajouter les fanes à la préparation, elles tiennent peu de volume une fois cuites et votre plat sera plus encore plus riche en vitamines…

 

 

je cuisine les fanes

 

 

Vous trouverez plein d'idées fabuleuses pour utiliser de façon savoureuse les fanes de légumes dans l'ouvrage "Je cuisine les fanes" (Edition Terre Vivante), un de mes livres culinaires préférés du moment:

J'en ai déjà parlé il y a quelques mois ICI, vous pouvez lire ou relire cet article, il est tout à fait d'actualité...

 

Posté par mariechioca à 14:39 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

29 mars 2012

Yeees ! Enfin du bon riz à IG bas !

Paëlla légère vert tendre aux petits légumes printaniers

(Recette à IG bas)

 

 

_DSC1589-2Je vous vois déjà très intéressés… Du bon riz à IG bas, est-ce possible ? Et bien oui, et j’en suis la première à me lécher les babines, moi qui aime tant le riz ! Il faut dire qu’en 3 ans (depuis que je fais attention à L’IG des aliments), je n’en ai pas souvent mis au menu, car avec un IG se situant autour de 75, il me faisait un peu peur…

Oui mais voilà, j’ai été contactée par une délicieuse personne de la compagnie « Autour du riz », elle-même lectrice de ce blog, qui m’a proposé de goûter leur riz Thaïe à IG bas. Mazette, bien sûr que je l’ai goûté… Un riz complet, bio, équitable,  avec un IG de 31, ça ne se refuse pas ! Avec de telles qualités, il aurait pu être gluant, terreux, et faire splotch en arrivant dans l’assiette que je l’aurai déjà apprécié…. Aussi quelle ne fut pas mon bonheur de découvrir, je n’ai pas peur de le dire, un des meilleurs riz complets que j’ai eu l’occasion de savourer dans ma vie ! Il possède un délicat parfum de noisette et de jasmin, sa texture est très gourmande, il ne colle absolument pas… ( Lire la suite )

 

24 février 2012

Comment rendre séduisant au possible un reste de lentilles...

Petits burgers pour grands gourmands

 (Recette saine, « vegan » et à IG bas)

 

 

_DSC1318-2Voici pour aujourd’hui une petite recette de derrière les fagots, qui « malgré » son végétalisme, ses ingrédients tout simples et sa présentation un peu pâlichonne (allez donc essayer de photographier de façon spectaculaire des p’tits "pâtés" beigeâtres) n’en est pas moins tout à fait régalatoire...

 Pour ma part, j’ai commencé la fameuse cure Cabot dont je vous ai déjà parlé, et ne vais plus consommer de viande pendant les prochaines semaines, mais je pense que cela ne vous déstabilisera pas beaucoup étant donné qu’en 8 mois de blog je n’ai posté que deux recettes « carnées »… (Lire la suite )